Athlétisme: Maureen Jordan tire un trait sur l’année 2017 et met le cap sur 2018

Après une année 2017 quasi-blanche, Maureen Jordan espère retrouver son niveau et renouer avec le succès… avant de s'envoler pour les Etats-Unis.

Originaire de Dorénaz, Maureen Jordan (20 ans) pratique l'athlétisme depuis ses 7 ans. Dans sa discipline principale, le demi-fond, elle a décroché de nombreuses médailles au niveau national en outdoor et indoor. À côté de son activité sportive, la coureuse de la SG Saint-Maurice est sur le point de finir son stage dans les bureaux de la police à Sion en espérant obtenir sa maturité commerciale en ce début d'été.

De ses débuts au CABV jusqu'à la SG Saint-Maurice

A doite Maureen Jordan sur le podium des Championnats suisses indoor U20 a Macolin (2016)
photo: athletix.ch

À l'âge de 7 ans, et grâce aux JO d'Athènes en 2004 qu'elle regardait attentivement à la télévision, Maureen commence l'athlétisme au sein du CABV Martigny. D'abord charmée par le saut en hauteur, elle se découvre ensuite une passion pour la course: "J'ai vite compris que je n'avais aucun talent en saut en hauteur ni dans aucune autre discipline technique mais que j'adorais courir et que je me débrouillais bien vu mes résultats de l'époque." Vers ses 12 ans, elle est approchée par Jean Bonvin, entraîneur de la SG Saint-Maurice et spécialiste de l'entraînement de course à pied, elle participe à quelques entraînements avec ce nouveau groupe. Son adaptation se passant à merveille, la jeune coureuse rejoint les rangs du club agaunois. Durant cette période, elle s'entraîne spécifiquement pour la course à pied, et, après avoir essayé le 600 m, le 1000m et le 2000m, elle se focalise sur le 800m, discipline qui correspond alors le mieux à ses capacités: beaucoup de résistance et un peu de vitesse.

Un palmarès déjà bien fourni

Chaque année jusqu'en 2017, depuis ses débuts à la SG Saint-Maurice, Maureen Jordan a obtenu au minimum une médaille au niveau national. Que ce soit en cross, en outdoor ou en indoor, en 800m ou en 1000m, l'athlète savoure chaque résultat: "Je suis fière et chaque médaille est une étape importante pour moi, elles représentent toutes un accomplissement pour les efforts effectués". La jeune coureuse fait également partie des cadres suisses juniors espoir grâce notamment à ses bons résultats autant au niveau cantonal que romand.

Le parcours scolaire: la voie sport-étude

Dans le but de mettre toutes les chances de son côté sur le plan sportif, Maureen décide, dès le cycle d'orientation, de suivre un programme sport-étude à Collombey-Muraz. Ses semaines s'alternent ainsi entre cours et entraînements spécifiques. La jeune coureuse poursuit ensuite sa formation à l'école de commerce de Martigny dans le système sport-art-formation où elle suit les cours à 60% et se consacre sur son activité sportive le reste du temps. "Ce système est parfait pour organiser les cours et les entraînements tout en gardant une vie sociale". Après 4 ans d'école, au lieu de 3 en formation normale, Maureen termine actuellement son stage de 2 ans afin d'obtenir sa maturité commerciale. Elle travaille ainsi à 50% dans les bureaux de la police à Sion.

Eté 2016: le début des pépins physiques

Lors de la période estivale 2016, la jeune athlète rate, pour 30 centièmes, sa qualification pour les championnats du monde juniors et se doit d'arrêter quelques semaines toute activité sportive pour cause de bursite. En août, Maureen rechute et sa déchirure mal diagnostiquée au genou la prive des championnats suisses outdoor. Malheureusement pour elle, les ennuis physiques ne s'arrêtent pas là, et une commotion cérébrale en octobre ainsi qu'une déchirure à un pied en décembre la poussent à sauter la saison d'hiver 2017 afin de mieux se préparer pour son objectif estival: une participation aux championnats d'Europe juniors. Après un camp printanier avec l'équipe suisse de demi-fond, Maureen se sent enfin d'aplomb pour reprendre la compétition mais elle est stoppée net par une fracture de fatigue à un pied en mai. "Cette blessure est longue à guérir et j'ai dû arrêter la course pendant 10 semaines. Mentalement ça a été une période très dure et j'ai hésité à tout abandonner." Trop passionnée par l'athlétisme, la coureuse reprend finalement et tranquillement son activité sportive avec un programme d'entraînement complet et participe à quelques courses pour garder le moral et se défier elle-même: son premier semi-marathon pour ses 20 ans, une course d'obstacles, la Corrida bulloise et la course de Noël de Sion. Ces courses se sont très bien déroulées, malgré la perte en résistance et en vitesse des derniers mois, Maureen a considérablement gagné en endurance.

Le come-back et le rêve américain

Vers des nouveaux sommets en 2018 ?
photo:deinsportmoment

Après une année 2017 marquée par les blessures, la coureuse de la SG Saint-Maurice espère revenir en forme en 2018. Elle a d'ailleurs repris la compétition cet hiver avec deux meetings en salle. Etant encore loin de son niveau d'avant, Maureen ressent néanmoins que les entraînements commencent petit à petit à payer et se donne comme objectif de retrouver son niveau pour cet été: "Je ne me mets pas la pression et me donne le temps de revenir à un bon niveau cette année". Autre source de motivation: grâce à son palmarès, Maureen a obtenu une bourse pour une année d'étude et de sport dans une université américaine. Elle a donc choisi une université californienne avec laquelle elle va signer prochainement un contrat. "J'ai saisi cette opportunité afin de me donner une année pour tout tenter niveau sport. Ce sera une année charnière pour moi et je me réjouis de voir où mon corps peut m'emmener."

Bonne chance Maureen pour la suite !

Adrien Jacquérioz