Hockey sur glace: Marc-Anthony Anner vient d’être élu Vice-Président du Conseil d’Administration de Swiss Hockey et Président Suisse de la Regio League.

LE NOUVEAU PRESIDENT SUISSE DE LA REGIO LEAGUE EST ROMAND. MARC-ANTHONY ANNER ENTEND MIEUX METTRE EN VALEUR LA PARTIE IMMERGÉE DE L’ICEBERG DU HOCKEY SUISSE

Après avoir mis sur les rails l’ ICHT, voilà Marc-Anthony Anner à la vice-présidence de la Swiss Hockey League.

Le Chablaisien Marc-Anthony Anner vient d’être élu, le 9 septembre dernier, Vice-Président du Conseil d’Administration de Swiss Hockey et Président Suisse de la Regio League. Il succède à M. Jean-Marie Viaccoz, après quelque 20 ans de bons et loyaux offices pour le développement du hockey en Suisse. Héritage d’un bilan positif, passage de flambeau entre deux personnalités fortes du hockey, et continuité en termes de projets innovants pour le bien du hockey suisse : rencontre avec le nouvel homme fort de la Regio League.

 

« Jean-Marie Viaccoz est une vraie locomotive ! J’aime ce type de tempérament, ça a été un réel plaisir d’avoir pu l’accompagner dans ses projets. Il a eu cette force politique et pragmatique d’avoir fédéré des gens autour de projets forts, de s’être entouré de personnes capables de les réaliser et d’avoir su déléguer d’importantes responsabilités pour y parvenir », s’enthousiasme Marc-Anthony Anner. Qui cite, comme éléments forts de cet héritage, les projets aboutis de réunification des ligues nationales et amateurs sous le toit d’une même fédération, la création et mise en place de la MySports League, et la valorisation de la Regio League au sein de la famille du hockey suisse et aux yeux des fans.

Pour en arriver à ces responsabilités, M. Anner n’est pas un inconnu. D’abord fine gâchette de 1ère Ligue pour le HC Villars et le Forward Morges, désormais quinquagénaire il connait très bien la maison SIHF. « J’ai œuvré comme Délégué pour la Suisse romande depuis 20 ans. A ce titre, j’ai participé activement avec Jean-Marie et la SIHF au travail ayant abouti à la mise en place de la MySports League et la 1ère Ligue. Et je suis déjà au travail sur de nouveaux projets essentiels à mes yeux, comme celui de convaincre tous les acteurs du hockey en Suisse de se joindre sous une bannière unique. Nous partageons le même ADN, il est important d’inclure tout le monde dans une même grande famille. » Et en bon gratteur de puck, d’aller au combat aussi dans d’autres bandes.

Communication depuis la base.

Parmi ses intentions, certains projets sont déjà une priorité clairement affichée. « En premier lieu, j’aimerais renforcer les liens entre les 3 entités régionales de la Regio League ». Une tâche pour laquelle, en parfait trilingue, il sera bien armé afin d’appréhender les spécificités culturelles des uns et des autres. « Mais d’autres chantiers me paraissent inévitables, comme celui d’améliorer notre communication », précise-t-il. « A l’heure actuelle, dans la perception dominante le hockey se limite encore trop aux clubs de Ligue Nationale et à la Nati. Je voudrais faire parler beaucoup plus de sa base, de ses filières junior et ligues amateurs, du hockey scolaire, féminin. En exposant mieux la partie immergée de l’iceberg, on ouvrirait plus d’opportunités aux partenaires potentiels, en un cercle vertueux positif pour eux et bénéfique pour le développement du hockey amateur. »

Ce qui passera par de meilleurs processus internes pour mieux faire remonter les informations de la base et donc des clubs vers les médias, les fans et les partenaires, un peu à l’image du développement déjà demandé aux clubs de MSL. Une quête d’efficience pour laquelle il entend proposer des actions de facilitation : « Le hockey est un univers complexe, ses règles sont nombreuses et compliquées. Je voudrais que tous les acteurs en aient une meilleure compréhension et se les approprient de manière créative. J’ai déjà une bonne vision de la situation et des besoins, mais je vais procéder à une analyse plus fine encore pour développer des outils accessibles à tous, pour une formation à la culture d’un hockey amateur qui compte au sein de la grande famille. »

Valoriser les acquis et le potentiel. 

La nouvelle équipe qui entoure Marc-Anthony Anner nouveau président le la Swiss Régio League.

Parmi d’autres priorités encore, citons la volonté de M. Anner de recruter de nouveaux jeunes licenciés en se rapprochant des associations cantonales et des écoles ; de valoriser les projets existants comme le Postfinance Trophy, Hockey Goes To School, Swiss Ice Hockey Day, le Girls Day, etc., une approche pour laquelle son background professionnel dans la formation scolaire et post-scolaire lui ouvrira de nombreux réseaux ; de consolider le gros travail accompli par Julien Niquille, désormais repris par Alex Dipietro, en matière de recrutement et de formation des arbitres en Suisse romande ; et de proposer des modules de formations aux dirigeants de clubs et de la Regio League : des sessions thématiques et des micro conférences utiles pour le développement de notre sport. Enfin, une nouveauté, celle de créer un Regio League Pass pour tous les fans de Suisse.

Travail de terrain et politique.

Pour ce programme ambitieux, Marc-Anthony Anner entend s’appuyer « sur la Direction de la RL, les comités régionaux et les directeurs de la SIHF. Sur le terrain, je veux montrer que nous cherchons à travailler avec tout le monde qui gravite autour du sport d’équipe le plus populaire en Suisse. Pour l’approche plus politique, je prendrai mon bâton de pèlerin pour aller trouver les clubs, les faiseurs de sport dans les cantons, les partenaires commerciaux et les communes, pour insuffler plus de culture hockey encore. Et me positionner comme leur interlocuteur de référence pour un développement WinWin du hockey. »

Avec humilité, M. Anner rappelle que beaucoup a déjà été fait, et qu’il aura surtout à cœur de stabiliser et consolider les acquis. Tout en cherchant à innover : « Le basket a su se réinventer avec le Street Basket, pourquoi le hockey se jouerait-il immuablement en 5 contre 5 ? Il existe de plus petites surfaces de glace sur lesquelles imaginer de nouveaux formats pour rendre le hockey accessible à vraiment tout le monde ! »

Homme de projets, à l’écoute des autres, décideur consensuel, loyal envers les organes et les personnalités du hockey, il voit dans le fait de n’avoir pas cherché cette fonction, mais qu’on la lui ait proposée, une raison supplémentaire pour s’y atteler avec ardeur et passion et se mettre au service de la cause. Alors, le bilan dont il rêverait lorsqu’il remettra à son tour ses fonctions ? « Que l’on dise que j’ai réussi à fédérer de nouvelles forces, comme j’ai su le faire au sein du laboratoire de l’International Chablais Hockey Trophy ». Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour un premier bilan à la fin de son premier mandat dans 4 ans !

Philippe Neyroud Responsable Communication SIHF-Romandie

pjilippe.neyroud@sihf.ch T. +41 44 306 50 50 | M. +41 79 689 10 53