Unihockey: Les Finales de la Coupe Valaisanne boudent l’UHC St-Maurice.

Malgré les efforts fournis et l’énergie dépensée, les trois formations agaunoises ont dû laisser les clubs haut-valaisans savourer la victoire finale.

Pourtant le club des Pécaporés de St-Maurice avait tout mis en œuvre pour que la fête du Unihockey soit belle. Il avait commandé le soleil, mis en place toute l’infrastructure pour nourrir et abreuver les spectateurs et les joueurs et prévu plein d’animations annexes pour égayer cette journée de Finale cantonale de la Coupe. De plus tois équipes du club se retrouvaient en Finale, que pouvait-on rêver de mieux?  Et bien juste une victoire pour mettre la cerise sur le gâteau…….Mais ce n’est que partie remise parole du capitaine agaunois Mickael Coquoz.

Finale Juniors.

Superbe ambiance avec un public de folie aux Tuileries.

Les juniors agaunois savaient que leur tâche serait ardue face aux Visper Lions qui étaient les ultra favoris de cette partie. Pourtant les jeunes Pécaporés se lançaient sur le terrain sans trop se poser de questions. Ils voulaient juste se faire plaisir et pourquoi pas titiller un peu ces haut-valaisans un peu trop sur de leur fait. Ils furent rapidement mis au parfum en passant un peu à côté de leur premiers tiers. Par la suite ils laissèrent leurs complexes aux vestiaires et donnèrent une bonne réplique à une équipe qui ne joue pas dans la même catégorie de jeu. Au final c’est une défaite pour les Pécaporés, mais leur satisfaction était tout de même présente car ils ont tout donné pour ne pas avoir de regrets.

Pécaporés – Visper Lions 9-22 (3-12/4-5/2-5)

 

 

 

Finale Femmes

Les Griffons du Chablais (en foncé) ont bien résisté face à une équipe plus homogène.

Cette finale les Griffons l’ont débuté pied au plancher. Après moins de dix minutes de jeu les chablaisiennes menaient largement 5-1. C’est aussi le moment qu’a choisi l’entraîneur de Naters pour changer de gardienne et la partie s’équilibra jusqu’à la première pause. Le thé allait galvaniser les visiteuses et peut-être endormir les bas-valaisannes.

Si les pensionnaires des Tuileries avaient bien entamé le match, se sont les haut-valaisannes qui allaient prendre en main cette partie dès le coup d’envoi du tiers médian. Elles ont haussé le tempo et joué plus physique. A ce rytme-là les protégées de Lionel Baillif n’ont pu que regarder passer le train. Elles ont bien eu un sursaut d’orgueil en fin de tiers et au début du 3e mais la mal était fait et les joueuses de Naters pouvaient soigner leur goalaverage et ainsi s’envoler vers une victoire nette et précise.

Juste après la remise du trophée, la capitaine des Griffons du Chablais Laetitia Lugon savourait tout de même cette médaille d’argent:«Notre objectif principal était d’arriver en finale pour jouer devant notre public. Nous l’avons réussi avec la manière et face à Naters nous devions tout donner pour ne pas avoir de regrets. Nous avons bien entamé la partie, malheureusement nous avons cumulé trop d’erreurs et de maladresse pour rivaliser avec une telle équipe. Se sont des filles qui jouent ensemble depuis plusieurs années, alors que nous nous sommes un mixte des deux clubs de St-Maurice et d’ Aigle et nous n’avons pas les mêmes automatismes. Mais nous pouvons être fières de notre parcours et surtout contentes d’avoir pu évoluer devant un public extraordinaire. C’était tout simplement génial d’avoir pu jouer cette finale. J’espère que nous avons pu créer un engouement pour ce sport dans tout le Chablais et la Riviera.»

Griffons du Chablais – Naters 8-18 (5-3/2-7/1-8)

Buts: Roth 1-0, Coquoz 2-0, 2-1, Roth 3-1, Besse 4-1, Coquoz, 5-1, 5-2, 5-3, Roth 6-3, 6-4, 6-5. 6-6, 6-7, 6-8, 6–9, 6-10, Cuche 7-10, Lugon 8-10, 8-11, 8-12, 8-13, 8-14, 8-15, 8-16, 8-17, 8-28.

Griffons du Chablais: Tessa Converset; Valérie Blom, Séverine Abbet, Elodie Niedbalski, Stéphanie Roth, Laetitia Lugon, Mélanie Rieler, Céline Berthoud, Virginie Leverger, Cassandra Bruchez, Sara Catraneo, Tania Coquoz, Stéphanie Besse, Sybille Cuche, Gwendoline Veuthey. Entraîneur: Lionel Baillif.

Finale Hommes.

Belle attitude du portier Mikko Comte le Héros malheureux de cette finale 2018.

Cette équipe de 4e ligue devait affronter une formation de 3e ligue habituée à jouer sur des grands terrains. Super motivés, les Pécaporés ont entamé le match à 200 à l’heure en étouffant littéralement des visiteurs tout surpris par cette déferlante. Ne doutant de rien et continuant de mettre la pression sur une défense adverse complètement submergée, les hôtes du jour pouvaient aller prendre le premier thé avec une confortable avance de 4 buts.

Le retour en jeu après la pause fût plus poussif. Les viégeois avaient retrouvé un peu de leurs esprits et augmentaient leur volume de jeu. Malheureusement ils se brisaient régulièrement sur un Mikko Comte très à son affaire devant le filet. Il repoussait la majorité des assauts adverses et tenait son équipe dans le match. A l’issue du tiers médian les agaunois avaient toujours 4 buts d’avance au tableau d’affichage.

 

 

 

Et la folie s’empara des Tuileries dès l’engagement de la 3e période.

Superbe match de finale et quel fair-play…… a colporter dans tous les sports.

Le très nombreux public qui garnissait les gradins était tout acquît à la cause agaunoise. Mais s’était sans compter avec la mentalité des viégeois encouragé par une poignée de supporters très motivés. Ces derniers sont entré sur le terrain en ayant changé de gardien et évoluant à deux blocs pour mettre de la folie dans leur jeu. Le pari fût payant puisqu’à peine l’engagement donné, ils se ruèrent à l’assaut du but agaunois et en moins de temps qu’il faut pour l’écrire le score passa de 8-4 pour les Pécaporés à 8-8. Il y eu bien une réaction des St-Mauriards mais elle fût de très courte durée puisque les visiteurs ont sorti leur gardien pour évoluer avec un joueur supplémentaire et ils ont réussi une nouvelle égalisationà 9-9. Tout le monde pensait déjà aux prolongations quand à 15 secondes du terme de la partie le capitaine viégeois trompa la vigilance de l’excellent Mikko Comte et offrit la victoire à ses couleurs. Dommage pour les Pécaporés mais le spectacle offert par les deux formations a été de toute beauté et il a régalé le très nombreux public. Qu’elle superbe propagande pour ce sport encore trop méconnu.

Le capitaine des Pécaporés Mickael Coquoz revient sur cette partie de folie:«Nous avions en face de nous une équipe qui jouent les premiers rôles sur les grands terrains de 3e ligue. Nous sommes bien entré dans la partie et nous avons bien appliqué notre plan de match. Devant un tel public nous ne voulions pas les décevoir. Nous avons bien tenu le choc jusqu’à la fin du 2e tiers. Là peut-être que nous avons été un peu trop euphorique et nous n’avons pas pris les bonnes décisions. Nous avons pu constater que sur la longueur du match l’expérience de notre adversaire a fait la différence. Mais nous n’avons pas de regrets à avoir car nous avons tout donné et cette médaille d’argent est une très belle récompense pour tout le club. Nous avons travaillé comme des fous pendant un mois pour offrir une très belle résistance à une équipe beaucoup plus expérimentée que nous.»

A l’issue de ces finales organisées de main de maître par le club des Pécaporés de St-Maurice, l’un des co-présidents d’organisation Loic Cutullic ne retient que du positif de cette merveilleuse aventure:«Nous avons dû prendre cette organisation un peu au pied-levé car ils ne trouvaient pas de club pour organiser les Finales de la Coupe valaisanne. Nous avons décidé de monter un comité et de garantir la bonne marche de cette organisation en voulant vraiment faire la fête du Unihockey. Je pense que cette fête fût belle et réussie et cerise sur le gâteau avec trois équipes du club en finales. Le niveau de jeu présenté a aussi été une très belle propagande pour ce sport. Il reste tout de même un petite pointe de frustration de ne pas avoir, sur trois finales, pu obtenir au moins une Coupe.»

Pécaporés – Visper Lions 9-10 (6-2/2-2/1-6)

Buts: Favre 1-0, 1-1, Coquoz 2-1, Coquoz 3-1, Favre 4-1, 4-2, Coquoz 5-2, Cutullic 6-2, Favre 7-2, 7-3, Cutullic 8-3, 8-4, 8-5, 8-6, 8-7, 8-8, 9-8 Favre, 9-9, 9-10.

Pécaporés: Mikko Comte; Loic Cutullic, Christophe César, David Favre, Florian Baillif, Lionel Baillif, Yannick Fasel, Mickael Coquoz, Florian Amiguet, Mattias Comte, Jim Délitroz, Grégoire Sallin, Jimmy De Angelis, Matthieu Frossard, Baptiste Zuber, Stéphane Minder.

Entraîneur: Gian Giobellina

PHOTOS: Olivier Udriot

TEXTE: Macha