Unihockey: Les jeunes agaunois sont en plein apprentissage.

L’apprentissage est difficile mais pas impossible.

Les Juniors C de l’ UHC St-Maurice Pécaporés sont en pleine phase d’apprentissage. Le travail des deux entraîneurs est très prenant mais le plus difficile est de leur inculquer la différence entre l’entraînement et le match. Lors de ces deux derniers matchs les jeunes agaunois ont pu mesurer l’immense travail qui leur reste à faire pour passer de la théorie à la pratique.

UHC St-Maurice Pécaporés – UF Sierre (4-14)

Durant cette journée, et comme pour tous les autres matchs, l’objectif principal était la défense. Être plus proche des joueurs adverses, être correctement positionné entre notre gardien et les attaquants du UF Sierre. Une très bonne première mi-temps avec seulement 3 goals de retard (la sonnerie retentit avec 6-3 pour Sierre). Un match typique des juniors C, vu que la deuxième période n’a pas été concluante. Les éléments acquis durant la première période ont été mis de côté. C’est avec un score final de 14-4 que nous sortons de ce match, fiers de la première période mais déçus de la seconde.

UHC St-Maurice Pécaporés – UHC Vouvry (5-10)

Ce match était très important pour nous. Le UHC Vouvry étant dernier et nous avant dernier avec seulement 1 point de plus, ce match allait définir qui se retrouverait en dernière position. Les coachs ont clairement énoncé le travail qu’il fallait faire. C’est à dire gagner pour maintenir notre place dans le classement, d’être plus proche en défense et de se créer du jeu en attaque. Ces éléments n’ont pas été mis en place. C’est sur des contre-attaques et des mauvais placements défensifs que Vouvry nous a dominé durant tout le match. C’est avec déception que nous sortons du terrain. La frustration est d’autant plus grande car aux entraînements les phases de jeu sont comprises et mises en pratique mais lorsque nous arrivons aux matchs, le travail fourni durant la phase de préparation n’est pas mis en place.

En conclusion, cette journée n’aura pas été de tout repos, tant pour les joueurs que pour les entraîneurs mais au moins, l’équipe a de quoi travailler en dehors des matchs.

Baptiste et Grégoire.